Blessure au tennis : le Tennis Elbow

Qu’est-ce que c’est ?

Le tennis elbow est la blessure du joueur de tennis la plus connue. Mais c’est également la plus douloureuse blessure au coude.
Environ 50% des joueurs de tennis souffrent à un moment ou un autre de leur carrière d’un tennis elbow.
On observe un pic de cette pathologie chez les joueurs de plus de 35 ans.
L’appellation scientifique du tennis elbow, « épicondylite latérale », désigne une inflammation qui survient au voisinage d’une petite saillie osseuse de l’os du bras (humérus), juste au-dessus de l’articulation du coude sur la face externe du bras. Il arrive toutefois que d’autres régions de l’avant-bras et du coude soient douloureuses.

Cette blessure se développe habituellement peu à peu, à la suite de multiples micro-ruptures. Plus rarement, la blessure peut arriver brutalement en frappant à côté de la balle par exemple provocant une déchirure plus importante.
Sur le court de tennis, la douleur la plus courante apparaît lors de la frappe des revers.
En général, il n’existe aucun signe visible de rougeur ou d’enflure.
A l’examen médical, les douleurs sont identifiées par des douleurs vives lors de mouvements du poignet avec résistance.

Que faire en cas de tennis elbow ?

Le tennis elbow est une blessure à laquelle le corps médical n’a pas de réponse universelle. Il existe diverses thérapies, toutes ont cependant des points communs : le repos, le refroidissement avec de la glace et les techniques de stretching. Dans certains cas, le repos signifie l’arrêt complet du tennis pendant une période plus ou moins longue.
Votre médecin peut vous orienter vers de la physiothérapie (massages de friction, des ultrasons, et un programme d’exercices destinés à la mobilité du coude et du poignet, des exercices d’étirement et de renforcement des muscles de l’avant-bras, du bras et de la main).
Les médecins administrent parfois des corticostéroïdes par injection pour réduire l’inflammation et hâter la cicatrisation. Ce traitement est généralement efficace, mais il ne peut être appliqué à répétition car il affaiblit le tissu du tendon.

Un recours à la chirurgie est possible dans les cas les plus extrêmes qui ont essayé toutes les thérapies pendant plus d’un an. Seulement environ 1 % des cas persistent pendant plus d’une année.

Comment préparer son retour sur le court de tennis ?

1ère étape : retrouver l’usage normale de son coude

Dans cette phase, l’attention se concentre sur l’amélioration de la flexibilité et le renforcement des muscles de l’avant-bras.

  • Quotidiennement, étendre le bras vers l’avant avec la paume vers le bas et le coude droit. Saisir le poignet et les doigts avec l’autre main et plier le poignet vers le bas jusqu’à ressentir une tension de l’avant-bras.
  • Accroître la force de préhension. Prendre une balle de tennis molle et la serrer dans la main.
  • Renforcer les muscles fléchisseurs de l’avant-bras. Assis sur une chaise, se pencher vers l’avant. Maintenir l’avant-bras avec le coude légèrement plié sur les genoux. Orienter la paume de la main vers le haut. Avec un élastique ou un poids léger, relever l’avant-bras. Redescendre doucement. Effectuer 10-15 flexions par série, en faisant entre 3 et 5 séries.
  • Renforcer les muscles extenseurs de l’avant-bras. Sur la même base que l’exercice précédent, il s’agit de tourner la paume de la main vers le sol. Avec un élastique ou un poids léger, relever l’avant-bras. Redescendre doucement. Effectuer 10-15 flexions par série, en faisant entre 3 et 5 séries.
  • Pour maintenir la forme physique générale, la course à pieds (20-30 minutes) ou à vélo (30-60 minutes), trois fois par semaine est recommandée.

2ème étape : retourner sur le court

Dans cette phase, il s’agit de retrouver progressivement le terrain.

  • Sur un terrain de mini-tennis (ou dans les carrés de service d’un terrain normal) jouer à deux mains aussi bien en coup droit qu’en revers.
  • Privilégier dans les premiers temps une surface lente comme la terre battue et les coups à plat (pas de lift).
  • Au moment de la reprise du jeu, il est important d’accorder une attention particulière à la synchronisation et la technique. Le sens du rythme et la maîtrise technique assure une utilisation minimale de force. Ce qui prévient contre une trop forte sollicitation du coude.

Comment prévenir la récidive ?

Il est difficile de prévenir la réapparition d’un tennis elbow, mais le risque peut être réduit en respectant quelques consignes simples :
Un bon échauffement et des exercices d’étirement, un équipement adéquat (voir ci-dessous) et la bonne technique (frapper la balle à l’avant du corps avec un poignet ferme).

Conseils pour choisir son équipement :

  • La raquette : privilégier une raquette souple avec un large sweet-spot (zone de frappe idéale), la taille du tamis sera de moyen (Mid Plus) à grand (oversize).
  • Le cordage : privilégier une tension faible, cela augmentera le temps de contact entre la balle et les cordes. Un contact plus long signifie un choc moins brutal à l’impact.
  • Les balles : utiliser des balles neuves.
  • Le manche de raquette : un grip trop petit ou trop grand va favoriser l’apparition d’un tennis elbow. Voir comment mesurer la taille de son manche de raquette ?

Laisser un commentaire

Fermer le menu