5 conseils pour votre mental

Quel joueur de tennis, de n’importe quel niveau, n’a jamais été confronté à la pression ou au doute sur le terrain ?
Le tennis est un des sports les plus intéressants pour les psychologues du sport.
Quelques rares joueurs passent plusieurs heures par semaine à faire des exercices de résistance mentale.

Voici cinq techniques simples, que vous pouvez essayer dès maintenant, quelque soit votre niveau de tennis :

1/ Focalisez votre attention sur la balle

Sur le terrain, pendant un match, un moyen simple de rester dans le match et de ne pas cogiter est de se focaliser uniquement sur ce qui est important : la balle.
Que vous soyez énervé, déçu, agacé, paniqué, stressé ou autre, la seule chose qui doit occuper votre esprit est la balle. Répéter vous mentalement entre chaque point : « regarde la balle, seule la balle compte ».
Ce petit conditionnement mental devrait vous aider à rester dans le match dans les moments de doute.

2/ Restez concentré quoi qu’il arrive

L’ennemi du tennisman sur le court est la déconcentration. Il y a des moments propices à la déconcentration, le retour de service par exemple. Le rythme est dicté par votre adversaire, ce qui peut laisser à votre esprit le temps de divaguer.
Quatre astuces peuvent vous aider à garder votre esprit vif et à rythmer votre jeu :

  • quand votre adversaire est en train de se préparer à servir, concentrez vous sur quelque chose, comme vos cordes.
  • au moment du lancé de balle adverse, essayez de regarder la balle sortir de la main. A ce moment là, dites vous dans la tête : « lancée »
  • lorsque le joueur frappe le service, dites vous dans la tête « service ».
  • lorsque vous frappez le retour, dites vous « retour ».
    Ces 3 mots vous aideront à vous concentrer sur les étapes à effectuer sans vous soucier d’éléments perturbateurs.

3/ Pardonnez-vous en cas d’erreur et faites-vous confiance

Parfois certains joueurs ne se pardonnent pas d’erreurs et commentent indéfiniment leurs gestes manqués. C’est le meilleur moyen de sortir du match.
Pour éviter cela, sans perdre sa capacité d’analyse et de correction, la méthode la plus simple est de simple constater l’erreur (par exemple : « je n’ai pas lancé ma balle assez haute »). Ensuite, tout simplement se dire « je ne le referai plus ». Pas la peine de rentrer dans trop d’analyse, inutile de se dire « il faut que je lance ma balle 20 cm plus haut et pas trop en arrière sinon je vais encore manquer ce service ». Plus vous rentrer dans les détails plus vous vous déconcentrez.
Constater l’erreur et se dire de ne plus la faire est suffisant. Votre corps et votre cerveau connaissent certainement déjà le bon geste. L’automatisme fonctionnera.

4/ Soyez polyvalent

Pour éviter la frustration et le sentiment d’impuissance lorsque votre style de jeu ne réussit pas à mettre en échec votre adversaire, il vous faut être polyvalent.
Si vous savez que vous avez plusieurs stratégies dans votre sac, votre mental sera regonflé. Vous aurez une grande confiance en vous car vous saurez que d’autres options sont encore possibles pour trouver une solution.

5/ Le masque de la victoire

Portez le masque de la victoire. Quelque soit votre état mental durant le match, gardez le tempérament du dominant.
Tête haute, démarche assurée et énergique, vous devez montrer à votre adversaire que rien ne vous affecte.
Ceci aura pour effet de garder votre motivation au top, et surtout de faire douter votre adversaire.

Laisser un commentaire

Fermer le menu